DPFPIC renaît de ses cendres...
Mes créations vous plaisent
Merci !
Vous êtes ici : accueil » article » Utiliser un NAS Synology pour contourner l'absence de loopback sur Livebox
20 juin 2015

Utiliser un NAS Synology pour contourner l'absence de loopback sur Livebox

Rédigé par Dpfpic
0/5  (0 avis)     Déposer un avis Utiliser un NAS Synology pour contourner l'absence de loopback sur Livebox
Utiliser un NAS Synology pour contourner l'absence de loopback sur Livebox
close

Cet article a été publié il y a 2 ans , 5 mois et 1 jour, il est donc possible qu'il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Je suis très content de mon FAI (Sosh), qui m’offre un bon débits pour un prix modique !
Mais ils ont une livebox Play comme modem/routeur

Elle est lente, moche, pleines de bugs, manque un tas d’options, et cale très mal les meubles.
donc elle est bonne à rien !

Mon plus gros reproche, est l’absence d’option pour gérer le loopback !
Comme vous le savez, je m’auto-héberge, ce qui veut dire que de chez moi, je suis susceptible d’accéder à des ressources via un nom de domaine qui pointe en local.
la plus part des box opérateurs gèrent ça très bien, sauf bien sur, la livebox Play !

Installation :

- Commençons par installer le rôle DNS Server via le centre de paquet :

                  Synology

- Lancer le DNS server pour le paramètrer :

      

  • Type de domaine renseigner  « Zone de redirection »
  • Nom de domaine, choisir la zone à héberger, pour mon exemple  « dpfpic.com »
  • Serveur DNS principal entrer l’adresse IP de votre serveur Synology.


N’ayant pas d’autre serveur DNS à la maison les 2 autres options ne nous servirons à rien.

          

La zone est désormais créée, nous allons paramétrer les options.

Paramétrage :

Maintenant, afin que votre serveur DNS soit complètement opérationnel, nous allons définir les enregistrements de la zone. Pour cela double cliquer sur votre zone, une nouvelle fenêtre va s’ouvrir.

            

Je vais vous montrer comment définir un enregistrement simple de type A.

   

Nom : Nom DNS de l’hôte, celui qui répondra aux requêtes ping etc.

TTL : Temps que l’enregistrement va rester en cache.

Adresse IP : Adresse IP de votre équipement. 

Redirecteur :

Lorsque votre équipement ne saura répondre à la requête DNS, celui-ci devra l’envoyer à un autre serveur DNS (en général celui de votre BOX/Routeur/FAI/Google).

        

Pour ma part, j’ai mis l’adresse de mon routeur et celle du DNS Orange.

Changer l’adresse DNS diffusée de votre plage DHCP.

Renouveler votre bail DHCP et vérifier que votre serveur par défaut est bien configuré.

    

Ouvrez un utilitaire de commande et effectuer une recherche DNS avec nslookup.

Voilà maintenant le loopback fonctionne correctement.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Aucun avis.

↓